Share

4 pistes de réflexion pour un e-commerce plus durable

4 pistes de réflexion pour un e-commerce plus durable

Découvrez dans cet article les principales propositions du rapport à destination de l'ensemble des acteurs du e-commerce en France afin de favoriser un e-commerce durable.

État des lieux et impacts du e-commerce en France

À la suite des confinements successifs à l'échelle mondiale et de la fermeture d’un bon nombre de magasins dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, la vente en ligne a tourné à plein régime en 2020. Entre 2019 et 2020, le secteur est passé de 46 à 63 milliards d’euros générés (soit une hausse de 37%) et atteint désormais environ 13% du commerce de détail. Cette forte progression a permis à de nombreux commerçants de faire survivre leur activité durant une année particulièrement chaotique.  

Tout en confirmant le poids économique du e-commerce, le rapport “Pour un développement durable du commerce en ligne” remis au gouvernement a pointé du doigt plusieurs tendances impactant l'environnement :

  • Les secteurs sur lesquels l’e-commerce possède la plus grande part de marché (vêtements, jouets et produits électroniques) importent majoritairement leurs produits en dehors de l’Union Européenne par fret aérien et affichent de facto une empreinte carbone élevée

  • Les consommateurs optent de plus en plus pour des livraisons rapides (en moins de 24h) et à domicile (85%) par opposition à des modes de livraison plus sobres écologiquement comme le click & collect (28%). 

  • Les espaces de stockage s’éloignent de plus en plus des points de livraison ce qui augmente l’émission de gaz à effets de serre : leur distance moyenne par rapport au cœur de Paris est passée de 6,3 km en 1974 à 18,1 km en 2010.

  • Les consommateurs achètent plus fréquemment en ligne qu’auparavant (de 1,2 fois par mois en 2011 à 3,5 fois par mois en 2019 en moyenne) ce qui augmente le trafic de marchandises et donc, là aussi, l’émission de gaz à effet de serre

Le rapport met également en exergue plusieurs effets nocifs sur l’emploi et l’effet de  concurrence

  • Bien que l’e-commerce permette la création d’emplois dans les secteurs du transport et de la logistique, le rapport observe la destruction d’emplois dans les secteurs du jouet, de la chaussure et de l‘habillement. En effet, plus l’e-commerce est fort dans un secteur, plus la baisse de l’emploi est marquée.

  • Certaines pratiques commerciales comme la livraison gratuite et les retours facilités de certaines entreprises entraînent une baisse des marges des concurrents, ce qui pourrait prochainement se traduire par une accélération de l’automatisation des entrepôts et des magasins physiques, avec des effets importants sur l’emploi. 

Pour répondre à ces défis, le rapport énumère des recommandations s’inscrivant sur 4 pistes de réflexion : 

Mesurer l’impact environnemental de l’e-commerce

Déjà densément empruntées, les zones urbaines sont prises d’assaut par les véhicules de livraison s’arrêtant très fréquemment. L’e-commerce représente 20% des flux en ville et croît de 15% par an. C’est pourquoi il est recommandé de n’autoriser l’accès à ces zones qu’aux véhicules de livraison “propres” et homologués et de privilégier la livraison en point relais plutôt qu’à domicile afin de centraliser les trajets. 

La distance entre l’entrepôt de stockage et le point de livraison est aussi un facteur à prendre en compte et à optimiser, notamment en zone francilienne où le taux de pénétration du e-commerce est plus élevé qu’ailleurs en France. En effet, il est de 54% à Paris contre 33% dans  les  communes  rurales  et  les  communes  de  moins  de  20  000  habitants. 

C’est la raison pour laquelle Cubyn a fait le choix d’implanter son principal entrepôt de stockage de marchandises à Gennevilliers, près de Paris, ce qui permet de réduire drastiquement les temps d’acheminement des commandes franciliennes et les émissions de gaz à effet de serre.  

Le rapport recommande également une plus grande transparence des e-commerces sur l’impact carbone des différentes options de livraison pour le consommateur. Ainsi, ce dernier pourrait choisir son mode de livraison, tout en connaissant son impact sur l’environnement. Les auteurs du rapport font le pari qu’en prenant conscience de l’impact des modes de livraison rapides, un changement de mentalité du consommateur est possible. Dans cette optique, Cubyn a récemment mis en place un nouveau mode de livraison plus respectueux de l'environnement, Cubyn Basic.

Le choix des emballages et matériaux s’avère également capital dans la préparation des commandes : Cubyn s’engage d’ailleurs à utiliser des matériaux respectueux de l’environnement : carton recyclable, kraft recyclé, utilisation à minima du plastique… 

Enfin, la création d’un label “commerce en ligne durable” est aussi proposée par le rapport pour une meilleure traçabilité des différentes initiatives écologiques. 

Assurer une meilleure cohésion entre les territoires

Pour le moment, les enjeux de la logistique ne sont pas pleinement pris en compte dans les discussions de planification régionale et il est fréquent de voir les boucliers se lever dès qu’un projet de création d’entrepôt est évoqué. Une coopération plus volontaire entre territoires et acteurs de l’e-commerce permettrait pourtant d’optimiser les flux, d’encourager la multimodalité, la densification et le recours aux friches pour réduire l’artificialisation des sols.

Réformer la fiscalité des acteurs du e-commerce 

Plusieurs géants du numérique font régulièrement la une des médias en échappant largement à l’impôt. Le rapport préconise l’adoption d’une fiscalité adaptée et l’instauration d’une compensation carbone aux frontières de l’UE, pour une meilleure prise en compte de leur impact environnemental dans les prix pratiqués. 

Au niveau national, une grande réforme sur la fiscalité du commerce pourrait être envisagée rapidement pour équilibrer le rapport de force entre commerce physique et commerce en ligne, notamment sur le sujet de l’application de la TVA.

Acter la transition numérique du commerce français

À l’heure actuelle, les commerçants français engagés dans une démarche numérique sont minoritaires, comme le constate CCI France : 25% d’entre eux ont un site internet contre 72% en Allemagne. Le rapport encourage la numérisation et la formation aux pratiques e-commerce de tous les acteurs économiques français (commerçants, industriels, artisans, agriculteurs...). Passer la vitesse supérieure en termes de transition numérique pourrait à terme, selon le rapport : dynamiser les centres-villes, augmenter la couverture numérique des territoires et ainsi promouvoir un commerce en ligne plus durable.  

Enfin, la durabilité de la filière e-commerce ne peut s’envisager sans coopération. Selon Adrien Fernandez Baca, CEO et fondateur de Cubyn :

Afin d’améliorer la profondeur du catalogue proposé et de concurrencer les grandes plateformes mondiales, il est nécessaire de faciliter l’interopérabilité des plateformes nationales dans le but de favoriser l'émergence d’un leader européen du e-commerce durable.

Une chose est sûre, ce type de concertations est amené à se renouveler au regard de la forte croissance de la filière e-commerce et de son impact sur l’environnement et l’économie nationale. Les auteurs du rapport jugent d’ailleurs “indispensables” des “décisions rapides  pour préserver la diversité des modes de commerce”. 

💡 Pour aller plus loin : découvrez notre guide complet sur la logistique verte et les best practices à mettre en place pour en faire un levier de croissance pour votre e-commerce.

Expédiez avec Cubyn et augmentez vos ventes!

Contactez-nous

Keep reading

All posts

December 2, 2021

Cubyn

Cubyn s'engage pour une logistique plus verte : découvrez nos engagements environnementaux

L'écologie prend une place et suscite un intérêt de plus en plus importants à mesure que les questions environnementales prennent de l'ampleur, tant chez les consommateurs que dans les entreprises. S'il est de la responsabilité de chacun d'être attentif à ses pratiques écologiques, les entreprises logistiques e-commerce sont en première ligne dans ce domaine et ont une responsabilité particulière dans la conduite de l'effort en la matière.

April 20, 2021

Cubyn

Cubyn Prep Service : pourquoi Cubyn est le meilleur partenaire des sites de vente en ligne de cosmétiques ?

La logistique pour les marques cosmétiques est un enjeu de taille : la vente en ligne est de plus en plus fréquente dans ce secteur et les contraintes logistiques affiliées sont nombreuses. Découvrez dans cet article comment Cubyn accompagne les marques cosmétiques grâce à Cubyn Prep Service.

February 25, 2020

E-commerce

Pourquoi et comment vendre sur les marketplaces ?

Les marketplaces deviennent de plus en plus incontournables pour vos clients, et donc pour vous. Découvrez les principaux avantages liés au fait de vendre sur les places de marché, et les grandes étapes à suivre afin de faire de ces plateformes une nouvelle source de revenus pour votre activité.